FDTrends_French_DigitalDotmailer Book

Mintel, première agence mondiale dans l’analyse des marchés, vient aujourd’hui (16 novembre 2017) d’annoncer cinq tendances majeures qui, dans les années à venir, seront déterminantes sur le marché mondial de l’alimentaire et des boissons.

En 2018, l’accent sera mis sur la transparence et la traçabilité pour tous, quel que soit le revenu du consommateur.

Entre les frayeurs générées par les ingrédients et les scandales politiques, prendre soin de soi-même est devenu une priorité pour un grand nombre de consommateurs. Pour cela ils choisissent des aliments et des boissons répondant aux besoins nutritionnels, physiques et émotionnels perçus. Il y aura par ailleurs de nombreuses opportunités de créer des textures naturelles, irrésistibles et inattendues, allant des boissons à mâcher aux biscuits contenant un bonbon qui claque dans la bouche.

Simultanément, l’expansion rapide de différentes chaînes de distribution d’aliments et de boissons permettra de recommander, de promouvoir et d’innover dans des produits personnalisés selon le comportement du consommateur. Pour terminer, des entreprises visionnaires sont en train de mettre au point des solutions destinées à remplacer les exploitations agricoles et les usines traditionnelles par des ingrédients et des produits finis issus de la science.

En se projetant en 2018, Jenny Zegler, analyste du secteur mondial Aliments et boissons chez Mintel, présente les grandes tendances pressenties qui façonneront les marchés de l’alimentaire et des boissons à l’échelle mondiale. Elle commence par les tendances qui vont prendre de l’ampleur dans les mois à venir, pour finir par les tendances émergentes influentes mais qui restent encore marginales dans de nombreuses régions.

Transparence totale

Dans notre nouveau monde teinté de post-vérité (post-truth en anglais), les consommateurs exigent une transparence totale et absolue de la part des sociétés d’alimentaire et de boissons.

La méfiance qui s’est répandue fait pression sur les producteurs afin qu’ils offrent des informations détaillées et honnêtes sur les méthodes, les lieux, les dates et les personnes liés à la culture, à l’élaboration et à la fabrication et/ou la vente des aliments et des boissons. En matière de sûreté et de fiabilité, le besoin d’être rassuré a engendré toujours plus de revendications envers le naturel, l’éthique et l’environnement lors des lancements mondiaux d’aliments et de boissons. Outre des informations produits plus spécifiques, la prochaine vague de clean labels mettra au défi les producteurs et les distributeurs de démocratiser la transparence et la traçabilité de sorte que les produits soient accessibles à tous les consommateurs, quels que soient les revenus du ménage.

Soin de soi

Alors que de plus en plus de consommateurs trouvent la vie moderne stressante et mouvementée, les régimes équilibrés et flexibles font à présent partie de nos routines de soin de soi.

Le rythme effréné imposé par la vie moderne, la connectivité permanente, une méfiance endémique et les controverses politiques et médiatiques ont poussé de nombreux consommateurs à chercher des moyens d’échapper à la négativité qui entache leur vie. Beaucoup de gens qui se sentent dépassés se concentrent sur « l’autogestion de leur santé », c’est-à-dire qu’ils se donnent le temps et les moyens de s’occuper d’eux-mêmes. À l’avenir, les définitions individuelles de l’autogestion de la santé et de l’équilibre renforceront la nécessité d’avoir une variété de formats, de formulations et de portions afin d’offrir aux consommateurs des solutions positives (et petits plaisirs) qu’ils pourront incorporer dans leurs définitions personnalisées et flexibles de la santé et du bien-être. Dans le futur, de plus en plus de consommateurs rechercheront des ingrédients, des produits et des combinaisons d’aliments et de boissons qui offriront des bienfaits nutritionnels, physiques et émotionnels au service de leur priorité de prendre soin d’eux-mêmes.

Nouvelles sensations

La texture est le tout dernier outil qui s’adresse aux sens et procure des expériences dignes d’être partagées.

En 2018, le son, la sensation et la satisfaction fournis par la texture prendront de l’importance, aussi bien pour les entreprises du secteur de l’alimentaire et des boissons que pour les consommateurs. La texture est la prochaine composante de formulation susceptible d’être exploitée pour fournir aux consommateurs des expériences interactives et dignes d’être documentées. La quête d’expériences ouvrira la voie à la création d’aliments et de boissons multi-sensoriels qui feront appel à des textures inattendues ; ainsi, il sera proposé aux consommateurs, en particulier aux adolescents et aux jeunes adultes de la iGeneration, des connexions tangibles avec le monde réel, ainsi que des moments dignes d’être partagés en personne ou en ligne.

Shopping sur mesure

Une nouvelle ère de la personnalisation est en vue grâce à l’expansion des achats alimentaires en ligne.

Tandis que la technologie contribue à faciliter les courses au maximum, une ère de promotions et de produits ciblés est sur le point de voir le jour. Motivés par un gain de temps et si possible d’argent, les consommateurs testent divers canaux et technologies pour faire leurs courses ; par exemple, la livraison à domicile, les services avec abonnement et le réapprovisionnement automatique. Les industriels et les distributeurs peuvent mettre à profit la technologie pour établir de nouvelles normes en matière d’efficacité, telles que des recommandations personnalisées, des couplages inter-catégories et des solutions ingénieuses qui épargnent aux consommateurs du temps, des efforts et de l’énergie. Les industriels ont la possibilité de tenter le public en créant des produits, en suggérant des combinaisons d’aliments et d’autres options au travers de plusieurs catégories de consommateurs, leur permettant ainsi de faire leurs courses avec une plus grande efficacité et à moindre coût.

Science comestible

La technologie est utilisée pour mettre au point des solutions destinées à palier notre offre alimentaire mondiale qui est limitée.

La production connaît actuellement une révolution technologique tandis que certains industriels visionnaires sont en train de développer des solutions qui remplaceront les exploitations agricoles et les usines traditionnelles par des ingrédients et des produits finis conçus par la science. En 2018, la technologie va commencer à perturber la chaîne alimentaire traditionnelle car des industriels novateurs auront pour objectif de remplacer les fermes et les usines par des laboratoires. Tandis que les aliments et les boissons synthétiques ou produits en laboratoire émergent à peine, la technologie pourrait à terme être utilisée pour concevoir des aliments et des boissons intrinsèquement plus nutritifs. Ainsi, l’intérêt public envers des aliments et des boissons issus de méthodes scientifiques pourrait, outre les acheteurs soucieux de l’environnement, toucher les consommateurs préoccupés par la consistance, l’efficacité et la pureté des ingrédients.

Jenny Zegler, analyste du secteur international Alimentaire et boissons chez Mintel, explique :

« Dans ses pronostics pour 2018, Mintel estime que les producteurs et les distributeurs auront l’opportunité d’aider les consommateurs à refaire confiance aux aliments et aux boissons et à diminuer leur stress grâce à des régimes équilibrés et des mets et boissons inoubliables. Un chapitre nouveau et stimulant se profile également à l’horizon : la technologie aidera les marques et les distributeurs à nouer des relations plus individualisées avec les acheteurs, tandis que des sociétés novatrices auront recours à la science pour créer une génération nouvelle et passionnante d’aliments et de boissons durables. »

Interviews de Jenny Zegler, des copies et des images de revues de presse des Tendances Internationales Alimentaire et Boissons pour 2018 de Mintel sont disponibles sur demande au service de presse. Les Tendances Internationales Alimentaire et Boissons pour 2018 sont téléchargeables ici.