Obligés de rester chez eux pendant les confinements liés au Covid-19, les consommateurs ont changé leurs habitudes et ont cuisiné davantage. Si un cinquième des Britanniques déclare avoir appris une nouvelle technique de cuisine à l‘image de la fabrication du pain ou la fermentation, ils sont deux Français sur cinq (41 %) à vouloir préparer un plat eux-mêmes en 2021.

A mesure qu’ils s’affirment et deviennent experts, les consommateurs vont commencer à cuisiner des plats et préparer des boissons qu’ils ont l’habitude d’acheter préemballés à l’image des yaourts. En Allemagne, par exemple, trois consommateurs de substituts aux produits laitiers alternatifs sur cinq se disent intéressés par des kits destinés à réaliser du yaourt ou du lait d’origine végétale. 

Les yaourts faits maison, un marché porteur pour les marques de yaourts 

S’inspirant de l’Inde où la plupart des consommateurs fabriquent leur yaourt à la maison, les marques de yaourt peuvent inviter les consommateurs à utiliser leurs produits dont les ferments lactiques permettront le caillage du lait pour la fabrication de leur yaourt maison. Les marques peuvent souligner les économies réalisées grâce à la production en continue d’aliments fermentés.

Dans la mesure où de nombreux consommateurs souffrent actuellement de l’impact économique de la pandémie, ils seront naturellement attirés par des marques qui se préoccupent de les aider à gérer leur budget alimentation.

Éviter les plats préparés est souvent vu par les consommateurs comme une solution leur permettant de réaliser des économies. En réalité, près de la moitié des Français et un nombre considérable de consommateurs allemands choisiraient d’éviter les plats préparés s’ils devaient rogner sur leur budget alimentaire.

Les ferments Danone pour Yaourt Maison Brassé (ferments lactiques pour yaourt brassé fait maison) peuvent être préparés au four ou dans une yaourtière pour un total de 24 pots de yaourt.

Ce lancement s’inscrit dans la stratégie d’innovation de Danone : combler l’ensemble des besoins des consommateurs en offrant aussi bien des alternatives aux produits laitiers à base de plantes que des ingrédients sourcés localement et des solutions fait maison.

Source image : Mintel GNPD

 

Yaourt fait maison : un avantage écologique

Un yaourt fait maison peut aussi attirer des consommateurs, qui, soucieux de l’environnement, aspirent à la sobriété en étant autosuffisant ou en participant activement à l’économie circulaire.

Les marques qui encouragent les consommateurs à faire des yaourts maison peuvent contribuer à limiter le gaspillage d’emballage et les émissions de CO2 liées au transport. Les adeptes des yaourts faits maison peuvent considérablement réduire les emballages dans la mesure où ils peuvent réutiliser les mêmes pots autant de fois qu’ils le souhaitent.

Dans de nombreux marchés, les consommateurs s’inquiètent de l’impact environnemental de l’industrie laitière et sont prêts à soutenir les efforts des marques pour rendre l’emballage des yaourts plus durable. Au Royaume-Uni, par exemple, un nombre significatif de consommateurs déclare qu’ils sont prêts à payer davantage pour un yaourt doté d’un emballage durable.

Quand yaourt fait maison rime avec loisir et plaisir

La fabrication de yaourts à domicile va séduire ceux qui considèrent la cuisine comme un passe-temps agréable. Bien loin d’être une corvée, faire la cuisine est, pour beaucoup, une activité qui engendre de la satisfaction et procure un sentiment d’épanouissement.

Durant les mois passés en confinement, la tendance du “fait maison” a refait surface sur les réseaux sociaux et a rassemblé tous les amateurs de cuisine du monde. La fermentation pour la cuisson du pain au levain, le kombucha et le saumurage en faisaient partie et cette tendance pourrait très bien s’étendre à la catégorie des yaourts.

Car la fabrication de yaourts peut s’avérer non seulement amusante mais aussi éducative. Cela peut encourager les consommateurs à mieux comprendre la démarche scientifique qui se cache derrière leurs mets favoris et essayer de nouveaux goûts grâce à des recettes surprenantes. Cela peut aussi permettre d’encourager les enfants à apprendre davantage sur la nutrition et la fabrication d’aliments. 

Source image: Fairment

Le kit de yaourt fabriqué par la marque allemande Fairment s’accompagne d’une yaourtière en acier inoxydable, d’un bocal en verre, d’un thermomètre, de la culture de yaourt Fairment, des instructions très détaillées ainsi que d’un accès gratuit à la « Fermentation Academy », une communauté en ligne où les consommateurs peuvent trouver des conseils et des recettes créatives destinées à être essayées à la maison.

L’opportunité

En encourageant et en soutenant les consommateurs à faire des yaourts à la maison, les marques pourront les aider à réévaluer le caractère naturel de leurs produits, répondre à leurs besoins de contrôle sur les ingrédients et offrir un passe-temps à la fois agréable et éducatif.