Le vermouth est un vin aromatisé (et non pas un spiritueux, comme on pourrait le croire) à base d’herbes, d’écorces, de racines et d’épices qui créent différents profils aromatiques. Offrant tous les avantages du gin et d’autres encore, cette boisson est cependant bien moins connue, comprise et appréciée. Cette situation est néanmoins sur le point changer : le gin ayant atteint son pic de popularité, les précurseurs le délaisseront petit à petit au profit du vermouth.
Avec un taux d’alcool deux fois moins élevé que celui du gin (qui titre entre 37,5% et 40%), le vermouth est la boisson idéale des consommateurs plus modérés d’une nouvelle génération davantage intéressée par la découverte du goût et la maîtrise de soi plutôt que par l’ivresse.

Le vermouth peut également plaire à un plus large éventail de palais que le gin, le côté amer de ce dernier ne plaisant pas forcément à tout le monde ; c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles sa présence reste discrète aux États-Unis. Quant aux amateurs de vermouth, la transition d’une variété sucrée à un vin plus sec sera d’autant plus facile pour eux.

Dans la vidéo suivante, les directeurs associés de Mintel Food and Drink Jonny Forsyth et Alex Beckett expliquent pourquoi le vermouth est l’étoile montante de l’industrie des boissons alcoolisées.

Le renouveau du vermouth est alimenté par l’essor de la culture du cocktail, et en particulier des cocktails classiques comme le Negroni italien, un mélange de gin, de vermouth et de Campari. Les cocktails constituent ainsi le principal point de départ pour les jeunes consommateurs de boissons spiritueuses, mais les marques de vermouth artisanales préconisent également les « long drinks », qui allient vermouth et soda. Cependant, pour réellement apprécier les nuances aromatiques complexes du vermouth, celui-ci se doit d’être consommé pur.

Alors que partout dans le monde, les consommateurs privilégient de plus en plus la qualité à la quantité, les boissons spiritueuses artisanales continuent à gagner en popularité. Les marques de vermouth peuvent laisser libre cours à leur imagination et jouer sur le côté mystique, la fraîcheur et l’aspect séduisant qu’évoquent leurs mélanges d’écorces, d’herbes et d’épices, tout en vantant la qualité des raisins utilisés pour la macération de ces ingrédients.

Le vermouth, une boisson portée par les petites marques artisanales

Martini, le plus grand fabricant de vermouth au monde, a récemment connu une baisse dans ses ventes. En effet, ce sont les petites marques qui semblent dynamiser les ventes et le prestige de la boisson.

Par exemple, Discarded, un vermouth britannique doux du groupe William Grant & Sons, met en avant un ingrédient unique : la cascara, c’est-à-dire l’enveloppe charnue du fruit de café qui se perd généralement au cours de la production. Des extraits d’armoise et de cannelle viennent ensuite compléter le profil aromatique de la boisson.

Source: @Discardedspirits

La marque allemande Belsazar, soutenue par Diageo, propose quant à elle toute une gamme de vermouths, certains aux arômes fruités et sucrés, d’autres aux arômes plus épicés et intenses. Belsazar est par ailleurs le premier-né du partenariat entre Diageo et l’accélérateur d’entreprises de boissons Distill Ventures.

Source: Belsazar

Il ne fait aucun doute que le gin artisanal reste la boisson du moment, du moins en Europe. Cependant, les marques qui choisiront d’investir et de se lancer dans la production de vermouth récolteront les fruits de la croissance de cette boisson aux arômes botaniques gagnant en popularité, jusqu’à ce que le marché devienne trop compétitif.