Au moment de la rédaction de ce rapport, il y a 18 000 des décès en raison du COVID-19 en France. L’épidémie a maintenant atteint un « plateau », et le nombre de personnes hospitalisées a baissé pour la deuxième journée d’affilée. Malgré cette baisse, l’inquiétude des consommateurs français continue à augmenter.

Cela fait un mois que les mesures de confinement sont en vigueur et elles ont été récemment prolongées jusqu’au 11 mai. Avec des privations et des limitations sociales généralisées, les mesures prises pour les consommateurs français signifient l’adaptation à une nouvelle réalité et à un nouveau mode de vie. Alors que les mesures de confinement extrêmes se poursuivent, les inquiétudes des citoyens quant à ce que cela pourrait signifier pour leur mode de vie continuent également de s’intensifier. 

L’inquiétude augmente avec l’âge, mais reste élevée dans toutes les tranches d’âge

Comme dans d’autres pays européens, l’inquiétude suscitée par la pandémie de COVID-19 augmente avec l’âge, ce qui reflète la vulnérabilité accrue des personnes âgées au virus. Cependant, plus de la moitié des 16-24 ans citent des niveaux plus élevés de préoccupation concernant le risque d’infection par le virus.

La situation s’aggravant, les niveaux d’anxiété en France augmentent également, la grande majorité des Français affichant désormais des niveaux d’anxiété extrêmement élevés quant à la manière dont l’épidémie pourrait affecter leur mode de vie. Pour de nombreuses personnes, l’inquiétude ne se limite pas à l’infection par le virus, mais concerne également la modification de leur fréquentation quotidienne des cafés, l’achat de leurs provisions hebdomadaires sur les marchés et les rencontres avec la famille ou les amis pour les repas au restaurant. 

Les offres en ligne gagnent de l’importance

Avec la fermeture des magasins et l’impossibilité de faire des achats physiques, certains services ont réussi à compenser en augmentant leur présence en ligne. Par exemple, l’application française Jow propose des recettes et des commandes de produits d’épicerie en ligne auprès des principaux détaillants locaux – l’application compte désormais un nombre croissant d’utilisateurs. Carrefour offre des livraisons hebdomadaires gratuites ainsi que des promotions et attribue des plages horaires réservées aux personnes âgées. Les services d’épicerie en ligne, tels qu’Amazon Fresh, pourraient gagner des clients à long terme une fois que les gens se seront habitués à faire leur épicerie hebdomadaire en ligne dans le confort de la maison. 

Étant donné l’ampleur de l’épidémie, les consommateurs sont très attentifs à ce qu’ils mangent et à la provenance des aliments en ce moment. C’est probablement ce qui prévaudra après la crise du coronavirus : les facteurs d’origine locale, de culture durable et de responsabilité sociale deviendront une priorité.

Soutien aux entreprises locales

Les consommateurs français sont conscients que la plupart des entreprises ont déjà été profondément touchées par l’épidémie et beaucoup veulent soutenir leurs restaurants locaux, que ce soit en achetant des chèques-cadeaux à échanger plus tard ou en rédigeant simplement une critique en ligne. De nombreux comptes de médias sociaux et sites web comme « Sauvons nos commerces » ont été lancés pour servir de médiateur entre les entreprises qui ont besoin d’aide et les personnes désireuses de faire des dons.

Les consommateurs français étant préoccupés par les transports publics et les espaces publics, ils se sont montrés plus intéressés par l’utilisation des commerces de proximité. En outre, de nouvelles restrictions visant à respecter un rayon d’un kilomètre ont obligé les résidents à faire leurs achats localement et à explorer les commerces de proximité, les épiceries fines et les magasins 7/11. Même avant de la crise, selon les études de Mintel, quatre consommateurs français sur dix achetaient déjà des produits alimentaires et des boissons biologiques pour soutenir les entreprises locales. Cette tendance devrait se poursuivre après la COVID-19, tout comme la préférence pour la livraison locale de produits frais provenant de fermes et de fournisseurs de bonne qualité. 

Notre avis

Un public inquiet : Les niveaux d’inquiétude sont élevés et continueront à augmenter encore plus dans les semaines à venir pendant que le nombre d’infections et le taux de mortalité augmentent. Les règles et mesures plus strictes imposées par le gouvernement français ont souligné la gravité de la situation et l’intensité accrue des préoccupations.

Se concentrer sur les nouvelles lacunes du marché : La distanciation sociale et le maintien à domicile, concepts entièrement nouveaux pour tous, ont eu un impact étendu et ont donné lieu à des comportements de consommation typiquement nouveaux, tels que les habitudes alimentaires et les nouvelles pratiques d’achat en ligne, qui continueront probablement d’être adoptés dans une ère post-épidémique.

Une nouvelle priorité pour la communauté et le soutien : Les consommateurs français soutiennent de plus en plus leurs entreprises locales (restaurants, cafés, etc.), que ce soit en continuant à faire des livraisons de nourriture, en achetant des chèques-cadeaux à récupérer plus tard ou simplement en faisant un don pour aider les entreprises à régler leurs factures.

 

Comment réagir face aux défis de demain ? Définissons votre stratégie ensemble. Contactez-nous par ici.