Spécialiste du domaine, Mintel a dévoilé aujourd’hui (12 décembre 2019) les deux tendances qui auront un impact sur le marché mondial de la beauté et des soins personnels au cours des dix prochaines années :

  • Le panorama de l’humanité – Les consommateurs exploreront les liens entre nature et science ; l’une et l’autre doivent se soutenir mutuellement pour stimuler la consommation de produits de beauté.
  • Marchands d’identité – Alternant connexion et déconnexion, les consommateurs partiront à la recherche de leur identité, les marques de cosmétiques jouant ainsi le rôle de facilitateur.

Se projetant en 2030, Andrew McDougall (Associate Director, Mintel Beauty & Personal Care) explique comment ces grandes tendances vont influencer le secteur de la beauté et des soins personnels à travers le monde, y compris leurs implications pour les fabricants, les entreprises, les marques et les consommateurs.

Le panorama de l’humanité

« Au cours des dix prochaines années, les consommateurs exploreront les liens entre nature et science. Les avancées en matière de logiciels, de matériel informatique, d’applications et de réalité augmentée annonceront l’avènement de la quatrième révolution industrielle, transformant radicalement la façon dont les consommateurs choisissent, achètent et interagissent avec les produits de beauté et de soins personnels. À mesure que les produits développés en laboratoire arrivent sur le marché, les consommateurs se sentiront de plus en plus à l’aise avec la biotechnologie. Dans le même temps, la méfiance à l’égard des étiquettes « écoresponsable » et « écologique » incitera les consommateurs à examiner attentivement la composition des produits et à remettre en question leur efficacité. La biométrie permettra aux entreprises d’interagir de façon plus individualisée avec les consommateurs en proposant à ces derniers des solutions personnalisées à haute valeur ajoutée. Toutefois, seules les marques capables d’offrir une totale transparence et d’éviter les malentendus rencontreront le succès. »

Marchands d’identité

« Nous prévoyons qu’au cours des dix années à venir, la polarisation s’accentuera encore davantage, les consommateurs naviguant à travers un spectre de comportements motivés par l’information et les émotions, la connexion et la déconnexion. Les services à distance permettront d’accéder à des régions géographiquement déconnectées, le commerce local ouvrira des marchés autrefois inaccessibles et de plus en plus de consommateurs s’offriront une cure de désintoxication numérique en s’efforçant de tisser des liens avec le monde réel. Dans le même temps, le numérique empêchera les consommateurs de nouer des relations humaines, tandis que la surinformation remettra en cause la notion d’authenticité. Chaque achat sera soigneusement pesé à mesure que les consommateurs adoptent une approche plus minimaliste, investissant ainsi dans des produits de haute qualité et très performants et favorisant, dans la mesure du possible, la réutilisation et le recyclage. Les consommateurs se libéreront de l’emprise des influenceurs sur les réseaux sociaux et il incombera de nouveau à la marque de contrôler ce qu’elle offre. Proposer aux clients non seulement un produit, mais aussi un mode de vie, tout en les rapprochant des personnes, des lieux et des choses qui les inspirent, deviendra la norme pour les marques. »

Pour connaître les prédictions de Mintel concernant les tendances beauté 2030, savoir qui sont les pionniers de l’innovation et découvrir ce que les marques doivent faire dès maintenant pour conserver une longueur d’avance sur la concurrence, téléchargez gratuitement notre rapport ici.

Pour obtenir une interview avec Andrew McDougall (Associate Director, Mintel Beauty & Personal Care), veuillez-vous adresser au service de presse de Mintel.