Au cours de ces quinze dernières années, Mintel s’est illustré par sa capacité à prédire les ten-dances majeures avec précision et bien avant qu’elles ne se réalisent. Dans le cadre de notre série You Heard It Here First (littéralement : C’est ici que vous l’avez entendu pour la première fois), nous examinons certaines de nos prédictions et qu’elles sont devenues.

L’intérêt actuel en matière de régimes végan et végétarien s’apparente à une révolution. En réalité, cela a plutôt été un cheminement progressif. Cela fait une dizaine d’années que nous prédisons et suivons cette tendance, en identifiant très tôt des signes de rupture. Nous avons décidé de remonter les différentes étapes de cette révolution végétale, en commençant par ses prémices.

Tout a commencé par le soja…

En 2010, Mintel avait prévu que la montée en puissance des boissons végétales, en tête desquelles figurait le lait de soja, était le signe précurseur de nouvelles tendances véganes et végétariennes aux Etats-Unis. A cette époque, nous avions constaté une croissance importante des substituts de produits laitiers à base de plantes au sein des marques de distributeurs, ce qui indiquait le potentiel de croissance à venir dans cette catégorie. Nous avions signalé que les marques souhaitant se lancer dans ce qui était alors une nouvelle catégorie de substituts de produits laitiers devaient se tenir prêtes et s’assurer qu’elles pourraient concurrencer les MDD moins chères. Outre la croissance des substituts de produits laitiers chez les marques, nous avions également noté que les boissons à base de soja étaient délaissées au profit de boissons à base de cacahuètes.

La marque américaine Silk a lancé son premier lait d’amande en 2010

… Puis ce fut au tour des substituts de viande

Dès 2015, à l’occasion d’un rapport sur l’augmentation des substituts de viande à base de plantes, Mintel prédisait que les consommateurs en quête de manger sain et les supporters d’une produc-tion alimentaire durable allaient très vraisemblablement jeter leur dévolu sur la protéine végétale.
Nous avons ensuite continué à nous intéresser à la croissance des produits d’origine non-animale au travers des catégories qui sont traditionnellement d’origine animale (allant des produits laitiers à la viande), dans un certain nombre de rapports publiés en 2015 et 2016.

6728595-0_dcddb75469bLe Succulent Haché Végan de Soy a été lancé en 2019 et fut élaboré à partir de soja français et d’oignons.

Vers l’identification d’une tendance globale

Au moment du lancement de notre rapport sur les tendances alimentaires et boissons pour 2016, l’alimentation à base de plantes était complètement entrée dans les mœurs, au point d’hériter d’un nom spécifique. Et c’est depuis cette période que nous examinons cette tendance aux substituts de protéines ou produits à base de plantes. Nous avons constaté que les substituts de viande s’étaient dé-marginalisés, avec l’introduction boursière de Beyond Meat et l’ajout des protéines végétales dans les menus de restaurants (même McDonald’s, KFC et d’autres enseignes de fast-food établies se sont lancées dans cette tendance végétale).

D’après nos observations, l’évolution des boissons, glaces et yaourts non-laitiers s’est poursuivie : le soja a laissé place à l’amande, puis à l’avoine, dernière tendance très à la mode en matière d’alternatives aux produits laitiers. En réalité, c’est en 2011 que nous avions signalé pour la pre-mière fois le potentiel du lait d’avoine à concurrencer le soja et les autres boissons non laitières. Nous avions en effet observé que la prolifération d’autres types de substituts au lait offrait de la diversité à des consommateurs qui, pour une raison ou une autre, n’aiment pas le lait de vache.

Et maintenant ?

Mintel continue à surveiller l’importance accrue au niveau mondial des habitudes alimentaires végétariennes et véganes tout en suivant l’émergence d’options véganes dans des catégories qui pourraient sembler inattendues. Par exemple, Mintel avait identifié dès 2016 la croissance des confiseries au chocolat véganes avant de constater en 2018 l’émergence de produits de la mer végans.

Sophie’s Kitchen vend des fruits de mer gourmets à base de plantes

Totalement intégrés dans les habitudes alimentaires actuelles, le tofu et le seitan apparaissent désormais presque dépassés. Les alternatives transformées, modifiées et s’inspirant de la science-fiction seront probablement les prochaines tendances à faire parler d’elles.
Mais chez Mintel, nous regardons aussi dans la direction inverse : la viande et les produits laitiers reviendront-ils sur le devant de la scène ? La question reste posée. En 2008, nous avons introduit le concept d’« éthicuriens », un terme qui englobe ces personnes qui consomment de la viande dès lors qu’elle est pérenne, bio, locale et élevée conformément à l’éthique. Gardant cela à l’esprit, nous restons attentifs à la prochaine phase d’évolution en nous concentrant sur deux points : la consommation de viande et de produits laitiers connaîtra-t-elle un renouveau éthique ou bien les substituts à base de plante continueront-ils à évoluer et à croître ?