« Veganuary », ou l’engagement visant à s’abstenir de produits d’origine animale tout au long du mois de janvier, s’avère nettement plus populaire aujourd’hui que lors de son lancement il y a 5 ans. Mais d’où vient toute cette agitation autour du véganisme ? Nous avons rencontré Simon Winch, directeur général de Veganuary, pour tenter de comprendre pourquoi la campagne se révèle si populaire, si le véganisme pourrait finir par se généraliser et ce que les marques peuvent faire pour tirer parti de sa popularité croissante.

L’équipe de Veganuary

Lorsque Veganuary a commencé en 2014, vous aviez 3 300 inscrits. L’année dernière, le mouvement comptait près de 170 000 adeptes. Quels sont, selon vous, les 3 principaux facteurs à l’origine de cette impressionnante augmentation de popularité ?

Cette année, après seulement une semaine, nous avons enregistré plus de 220 000 inscriptions. Les gens sont maintenant beaucoup plus conscients de la provenance de leur nourriture et de son impact sur leur corps et sur la planète.

Il y a également beaucoup plus de personnalités connues défendant le mode de vie végan, tels que le sportif Lewis Hamilton et la chanteuse Ariana Grande, prouvant ainsi que le véganisme est facile, accessible et qu’il représente l’avenir.

Mais le développement le plus important et le plus prometteur est l’amélioration de la disponibilité des aliments végans dans les supermarchés et les restaurants. Il n’a jamais été aussi simple d’être végan(e) et c’est un secteur véritablement engageant pour l’innovation produit.

Dans quelles franges de la société Veganuary est-il particulièrement populaire et qu’est-ce qui justifie l’attrait pour ces groupes de personnes selon vous ?

Cette année, nous avons assisté à une forte augmentation du nombre de personnes qui pratiquent Veganuary pour des raisons de santé. Avec des végan(e)s célèbres comme Novak Djokovic et Serena Williams et tant d’influenceurs dans le milieu du sport et du fitness prônant ce mode de vie sur Instagram, de nombreuses personnes voient dans un régime alimentaire à base de plantes un excellent moyen d’améliorer leur niveau d’énergie, d’obtenir plus de leur corps, de perdre du poids ou tout simplement de se sentir bien.

Le véganisme est cependant bien plus qu’un régime. Nous voyons des milliers de personnes essayer d’adopter ce mode de vie pour des raisons de santé et de forme physique mais qui finissent par l’adopter définitivement parce qu’elles ont pris conscience de l’impact positif de leur nouveau régime sur l’environnement ou encore parce qu’elles ont découvert de nouveaux plats délicieux.

Même si le véganisme est plus populaire parmi les moins de 40 ans, nous voyons de plus en plus de personnes plus âgées le tester, souvent après avoir été convaincues par des membres de leur famille plus jeunes. Le véganisme est un mouvement vraiment inclusif et nous remarquons que des gens de tous les horizons s’y essayent. Quel que soit votre budget alimentaire, quels que soient vos goûts, et quelles que soient vos intolérances alimentaires, il est possible de suivre un régime végan réellement sain, délicieux et équilibré.

Et bien sûr, beaucoup de gens participent au mouvement simplement parce qu’ils veulent explorer de nouvelles saveurs et trouver de nouvelles marques intéressantes!

Quelle est la chose que les gens ne savent peut-être pas sur le véganisme et que vous souhaiteriez mettre en avant ?

La nourriture végane peut être absolument délicieuse. Si vous êtes comme nous, vous cuisinez probablement les mêmes cinq à dix plats en alternance. Essayer de manger végan est une superbe opportunité pour varier le menu, sortir d’une routine culinaire, découvrir un des nombreux excellents livres de cuisine végane et essayer de nouvelles saveurs. Que vous restiez végan(e) ou non, vous aurez découvert de nouveaux ingrédients et de nouvelles recettes que vous pourrez intégrer à vos repas tout au long de l’année.

Mais si vous souhaitez vous en tenir au confort de la maison, il est également possible de « véganiser » à peu près tout ce que vous voulez avec quelques substitutions faciles. Vous avez envie de lasagnes ? Utilisez du haché de soja, du fromage végan et une sauce à base de farine, d’huile d’olive et de lait de soja. Vous voulez préparer un gâteau ? Utilisez un substitut d’œuf. Et si vous n’avez pas vraiment envie de cuisiner, vous pouvez toujours acheter des produits végans tous prêts dans de nombreux magasins et supermarchés. Vous trouverez des pâtes fraîches et de la brioche focaccia chez Carrefour, des steaks de blé et de soja chez E.Leclerc, du faux gras, de la charcuterie végétale et de nombreux fauxmages chez Naturalia, et même du tofu bourguignon et plein d’autres idées chez Biocoop, ou encore vous faire plaisir avec les glaces véganes Ben & Jerry’s. Le choix ne manque pas! Les consommateurs adoptent de plus en plus les aliments végans et les détaillants qui proposent une plus grande variété de produits savoureux sont ceux qui obtiennent les meilleurs parts de marché du secteur végan. Et cela ne doit pas forcément coûter cher. Dans sa forme la plus simple, le véganisme consiste à manger beaucoup plus d’ingrédients parmi les moins chers, tels que les fruits, les légumes et les légumineuses, et à éliminer la viande, qui coûte plus cher.

Notre avis

Le buzz autour de la nourriture et des boissons véganes prend rapidement de l’ampleur. Historiquement, le terme « végan » a sans doute eu un problème d’image, mais la perception des consommateurs à l’égard de ces produits a évoluée. Une combinaison impressionnante de facteurs a contribué à encourager les consommateurs à se tourner vers ces produits. Un mode de vie sain et des préoccupations concernant l’environnement et l’éthique animale sont les piliers fondamentaux qui soutiennent le mouvement végan, notamment car les consommateurs sont désormais plus sensibilisés à ces questions.

Cependant, pour pouvoir étendre considérablement leur présence (désormais indiscutable) dans les supermarchés, les produits végans ont dû aller au-delà d’un positionnement basé sur leurs différentes vertus. Le goût, la variété et la couleur des produits ont été au cœur de l’innovation dans ce domaine. Ils ont représenté des thèmes clés de l’alimentation végane émergeant du secteur de la restauration et gagnant en visibilité dans les médias. Cela a été fondamental pour lutter contre une image tenace de goût fade, en injectant de l’enthousiasme dans cette catégorie qui en avait bien besoin et en alignant les aliments à base de plantes avec la culture « gourmande » d’aujourd’hui.

Le commerce de détail adhère pleinement à cette tendance et les aliments et les boissons végans constituent un foyer d’activités de lancement, ce qui le rend plus attrayant que jamais pour les consommateurs qui souhaitent s’aventurer sur ce marché. Avec une telle variété d’avantages et de motivations soutenant l’essor des aliments et des boissons à base de plantes et avec le soutien de campagnes très médiatisées et d’influenceurs, il ne fait guère de doute que la révolution végane a de beaux jours devant elle.