Air France lance une nouvelle compagnie aérienne appelée JOON. JOON, conçue pour plaire aux Millenials qui travaillent, dont « le mode de vie dépend de la technologie numérique », sera lancée à l’automne 2017, avec des vols moyen-courrier au départ de Paris-Charles de Gaulle. Des vols long-courrier devraient suivre, à l’été 2018. Cette compagnie aérienne offrira aux voyageurs une expérience « innovante et hors des sentiers battus », avec un équipage portant des uniformes moins stricts comprenant des polos, des pantalons fuseau, des chaussures de sport blanches et des vestes de style détendu.

Catherine Cottney, responsable des tendances chez Mintel, explique pourquoi les compagnies comme Air France ciblent de plus en plus les Millenials.

Catherine Cottney, Trends Manager Europe CC (1)

« Air France a tout intérêt à cibler ce segment démographique, surtout si l’on considère l’ampleur de cette Millenials dans le pays. Selon un rapport de Mintel appelé Baby Boomers vs Millenials 2017, 23,9 % de la population française est composée de Millenials âgés de 20 à 39 ans. De plus, cette initiative reflète le désir croissant des compagnies aériennes de proposer un environnement plus informel à bord, afin de permettre aux voyageurs de se détendre, tout en se différenciant des autres opérateurs. Air France a déjà pris des mesures dans ce sens auparavant : en 2015, la compagnie a publié une vidéo de sécurité en vol qui était amusante et tendance, au lieu d’effrayer les passagers. Les marques se diversifient depuis longtemps pour attirer les nouveaux segments démographiques ; les Millenials se sont avérés être une proposition attrayante ces dix dernières années. Autre exemple, Radisson, qui a annoncé son projet d’ouvrir en Afrique son premier hôtel quatre étoiles Radisson Red, axé sur la culture locale et les expériences authentiques ciblant les Millenials, ou bien Asda, qui est devenu le premier grand détaillant britannique à proposer des cosmétiques halals, avec une gamme qui cible Millenials musulmans. Les autres marques feraient bien de tenir compte de ce que les différentes générations recherchent et d’ouvrir une ligne de dialogue avec des représentants de ces populations, pour veiller à obtenir un ton et un positionnement corrects. »