Le groupe de luxe LVMH a rendu publique son entreprise de commerce électronique multi-marques, exploitant ainsi la demande croissante pour les produits haut-de-gamme en ligne. Nommé 24 Sèvres et inspiré par le grand magasin parisien de produits haut-de-gamme Le Bon Marché, le site cherche à recréer l’emblématique expérience d’achat en ligne du Bon Marché. Le site présente une offre minutieusement choisie de 150 labels, incluant des marques émergentes et contemporaines aussi bien que les grands noms de l’industrie du luxe. Le site se vante également d’un certain nombre de labels exclusifs, comme Louis Vuitton et Christian Dior, qui ne sont disponibles sur aucune autre plateforme d’achat en ligne. Les catégories de produit principales vont de la mode prêt-à-porter aux accessoires, en passant par les produits de maroquinerie et de beauté. En plus de sa marque renommée et de son offre de produits, 24 Sèvres est conçu pour se concentrer sur la création d’un irrésistible merchandising visuel en ligne, en opposition à un contenu excessivement commercialisé et en mettant plutôt en avant une imagerie soigneusement élaborée à travers le site entier et qui cherche à attirer des acheteurs de produits de luxe relativement jeunes et créatifs.

LA DEMANDE CROISSANTE D’EXCLUSIVITÉ

Pour célébrer son lancement, 24 Sèvres a rendu publique une collection capsule créée en collaboration avec Le Bon Marché et 68 marques de luxe, incluant Fendi, Givenchy et Loewe. La collection présentait 77 séries exclusives en édition limitée, chaque marque ayant revisité l’un de ses produits les plus emblématiques à travers la collaboration avec des créateurs venant du monde de l’Art. Les prix allaient de 100 à 13,410 livres sterling. De telles collections vont aider 24 Sèvres à éloigner les acheteurs de produits de luxe en ligne des acteurs plus établis dans le secteur et, si la plateforme peut lancer des produits exclusifs et à l’édition limitée de manière fréquente, cela aidera le site à se démarquer de ses concurrents, donnant ainsi aux consommateurs une raison plus que convaincante de faire leurs achats sur 24 Sèvres.

STYLISTES PERSONNELS EN LIGNE

Le site 24 Sèvres souhaite rapprocher l’expérience d’achat en ligne de celle en magasin grâce à un service personnalisé de qualité supérieure. Dans une tentative de réincorporer l’ « élément humain », des stylistes parisiens sont disponibles sur le site en ligne 24 Sèvres pour effectuer des consultations individuelles et en direct par vidéo. Dans le même temps, 24 Sèvres est également en train de lancer un Robot Styliste pour donner aux clients des conseils d’achat personnalisés sur Facebook Messenger. Les initiatives comme celles des stylistes personnels en ligne et du Robot Styliste de Facebook de 24 Sèvres sont conformes à la tendance identifiée par Mintel du « forum de discussion », qui étudie comment les applications à messagerie et les canaux de discussion en temps réel représentent une façon directe et rapide pour les marques d’offrir un service aux clients et d’intéragir avec les consommateurs dans le cadre d’une conversation. La demande d’un niveau élevé de service à la clientèle lors de l’achat de biens de luxe, autant en ligne qu’en magasin, est confirmée par le Rapport à paraître et intitulé Luxury Goods Retailing International 2017, qui a découvert que 82% des consommateurs français s’attendent à un haut niveau de service à la clientèle lorsqu’ils achètent des biens de luxe. Ce chiffre est aussi haut en France qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Chine. La possibilité de discuter avec des conseillers clientèle même lors des achats en ligne va ainsi sûrement trouver un écho favorable parmi les consommateurs de base de 24 Sèvres.

Samantha joined Mintel in 2016, analysing and writing reports on the retail sector. Prior to joining Mintel, Samantha worked as a Fashion Analyst for EDITED, a retail technology company specialising in data software. Here she worked on the company’s retail data analytics, trend forecasting and runway coverage. She has a BA (Hons) in Fashion Marketing from Northumbria University.